Pour les installateurs

Montage

Comment installer correctement les fenêtres possédant une meilleure isolation sonore ?

L'isolation acoustique est affectée à un degré significatif par l'isolation acoustique des vitres, mais l'installation est tout aussi importante. L’isolation phonique des joint d'étanchéité est l'un des facteurs qui affectent l'isolation acoustique de la fenêtre. Pour assurer une isolation maximale des fenêtres nous recommandons l'installation du joint avec de la laine minérale. A titre d'alternative, de la mousse de montage peut être utilisée. Dans ce type de joint, il est nécessaire de considérer l'influence négative de la coupure de la mousse qui, dans le cas d’une fenêtre où une isolation acoustique élevée est requise, peut être éliminée à l’aide d’un film.

Peut-on installer une fenêtre sur le béton cellulaire?

Chaque installation de fenêtres doit être faite sur la base de la documentation technique développée par la personne disposant des autorisations appropriées.

Un élément essentiel de ces documents est de développer un plan de l'ensemble réalisé sous forme graphique sur la base des calculs de vérification de la sécurité de la connexion de la fenêtre au mur. La pose de fenêtres sur la base de ces documents est conçue pour assurer la sélection correcte des éléments de fixation en fonction des contraintes prévues et du matériau dont est construit le mur.

Le béton cellulaire est un matériau pour lequel il est beaucoup plus difficile (par comparaison avec d'autres matériaux) de faire en sorte que la connexion soit faite avec les dispositifs de fixation disponibles. Par conséquent, ce matériau nécessite une attention particulière dans le choix des fixations appropriées et de leur espacement maximal dans le plan d'installation.

Quels sont les écarts de montage acceptables?

Les tolérances des réglages verticaux et horizontaux des fenêtre dans une ouverture pour une longueur de l'élément jusqu’à 3,0 m s’élèvent à 1,5 mm.
Pour les éléments d'une longueur supérieure à 3,0 m, l’écart admissible peut être proportionnel, mais il ne doit pas dépasser 3 mm.
Source: Exigences techniques pour l'exécution et l'acceptation des travaux de construction ITB, Partie B – Travaux de finition, volume 6 - Installation des fenêtres et des portes.

Quelles sont les tolérances des ouverture de fenêtre et de porte?

Les écarts par rapport à une ouverture nominal ne doit pas dépasser :
- Pour les ouvertures jusqu'à 3 m avec chambranle non prêt : +/- 12 mm,
- Pour les ouvertures de 3 à 6 m avec chambranle non prêt : +/- 16 mm,
- Pour les ouvertures jusqu'à 3 m avec chambranle prêt +/- 10 mm,
- Pour les ouvertures de 3 à 6 m avec un chambranle prêt +/- 12 mm,
Source: Exigences techniques pour l'exécution et l'acceptation des travaux de construction ITB, Partie B – Travaux de finition, volume 6 - Installation des fenêtres et des portes.

Est-ce que l'installation de portes et fenêtres en conformité avec les détails du système du catalogue Yawal TM 74 aux pages 08.D.001 - 08.D.006 peut être décrit comme « une installation isolée »?

La méthode de montage des menuiseries de fenêtre présentée sur les pages du système de publication Yawal VADEMECUM TM 74, pages 08.D.001, 08.D.002, 08.D.003 (édition 08/2012) satisfont à toutes les conditions requises pour la méthode appelée. « Installation isolée ».

Il convient de souligner que l'exactitude de la méthode citée comprend plusieurs aspects:
1) Le terme «installation isolée» est aussi appelée « assemblage par couches », et son principe consiste à utiliser une couche isolante de protection contre l'humidité de l'intérieur du bâtiment et contre les conditions atmosphériques à l'extérieur. La solution présentée illustre l'application correcte du ruban pare-vapeur du côté intérieur et de l’isolation perméable à la vapeur à l'extérieur de la cloison.

2) Maintenir la continuité entre l’isolation des murs et la couche isolante de la fenêtre. Ces dessins montrent l'emplacement des fenêtres d'une manière telle que les isolants thermiques des cadres de fenêtres se trouvent dans le plan d'isolation des murs tandis que l'isolation thermique posée lors de l'installation des fenêtres permet l'élimination des ponts thermiques.

3) Une installation correcte de la structure mécanique de la fenêtre. Le système de connecteurs présenté permet une installation correcte et assure un transfert en toute sécurité de toutes les forces qui agissent sur la fenêtre pendant son exploitation.

Naturellement, cette solution est juste un exemple d'assemblage et ne peut être considérée comme une solution «universelle».

Gardez à l'esprit que l’installation des fenêtres doit être à chaque fois effectuée sur la base d'un plan d’ancrage établi par un concepteur autorisé dans ce domaine.
En résumé, les exemples de solutions d’installation de menuiseries présentés sur les figures de publication du système Yawal VADEMECUM TM 74 couvrent toutes les définitions caractéristiques de ce que l'on appelle une «installation isolée».

Le montage d’une structure anti-incendie, réalisée dans le système Yawal TM 75EI dans la couche d'isolation (face avant de la paroi) est-il acceptable ?

Les conditions d'installation d’une construction faite dans le système Yawal TM 75EI sont spécifiées dans l'Agrément Technique ITB AT-15-6830/2013 (point 2 - Destination, Portée et Conditions d'Utilisation) et les dessins qui font partie intégrante de l'agrément.
Comme représenté sur la figure 68 de cette agrément, les structures ignifugeantes dans le système Yawal TM 75EI peuvent être fixées dans une couche d'isolation en laine minérale avec une densité d'au moins 80 kg/m3.

Comment fixer correctement une fenêtre à un mur ? Quels principes guident le choix des matériaux? Où utiliser une barrière pare-vapeur, et où une isolation respirante?

Une intégration de fenêtre ou de porte à la structure du bâtiment réalisée correctement, en plus du transfert de toutes les forces résultant du poids de la structure, des contraintes climatiques et d’utilisation qui s’exercent sur la fenêtre, devrait être composée de trois couches:
1. Une couche pare-vapeur intérieure assurant l'étanchéité contre la pénétration de la vapeur dans les couches d'isolation situées dans l’intervalle entre la structure installée et le mur. Elle est réalisée habituellement avec une feuille pare-vapeur ou des bandes adhésives pare-vapeur.

2. Les couches d'isolation en mousse de polyuréthane ou de laine minérale qui remplissent en même temps la fonction d'isolation acoustique.

3. Une isolation extérieure étanche protégeant en même temps contre l'infiltration d'air dans le bâtiment. A cet effet, les matériaux les plus couramment utilisés sont des tabliers d’isolation faits de film perméable à la vapeur ou de rubans hydrophobes extensibles.

La règle générale concernant la perméabilité à la vapeur d'eau d’une intégration correcte de la structure d’une fenêtre ou d’une porte au mur est la suivante : plus étanche à l’intérieur qu'à l'extérieur.

Demandez à l’expert

Partenaires